Kaity Vernis-Sages. Prothésiste Designer Ongulaire

Kaity Vernis-Sages. Prothésiste Designer Ongulaire

Lexomil et autres Benzodiazépines A FUIR !!

lexomil.jpg

Après 20 ans de renouvellement de ce poison appelé Lexomil mon médecin me dit très récemment " ah ouiiii 20 ans quand même ! et si on arrêtait ! ? " J'ai cru pouffer de rire même si à priori il n'y a rien de drole dans le fait de prendre une espèce de drogue merdique sur ordonnance. Certes j'avoue que ce type de médoc peut-être une béquille à certains moments difficiles dans notre vie ( que ceux qui n'en ont pas eu me lance la pierre ) bref, mais en prendre durant 20 ans par simple habitude, comme si on se buvait un café ou se fumait une cigarette, mais en pire niveau effets secondaires.

Car oui il faut le savoir et je décide de le dire haut et fort, ces saloperies vous font plus de mal que de bien. Premièrement il y a la béquille = l'aide et le mieux apparent que le médicament procure ; ensuite il y a l'habitude et le geste qui devient vite indispensable car votre corps réclame sa dose. Personnellement j'ai réussi à ne jamais en prendre +, un quart le soir, parfois un demi mais jamais plus. Mais déjà là j'étais accro à ce truc. 

Bien sûr, et bien souvent j'ai fait la tentative de vouloir l'arrêter, avec chaque fois l'échec au bout... et pourquoi ? tout simplement parce qu'en France je dirai que nos médecins généralistes ne semblent pas former au sevrage... de même qu'ils ne voient pas le temps passer... no comment....

J'ai pris pleinement conscience du "poison" récemment en fait, je dirai à partir du moment ou j'ai voulu l'arrêter. Bien que la dose soit "petite" au final, je ne prends rien d'autre ( j'ai croisé des gens dans les forums gavés d'anti-dépresseurs de toutes sortes + des benzo je me suis dit mais comment font-ils et comment vous t'ils s'en sortir ?? les pauvres gens !!

On nous aura bercé d'illusions en nous donnant une pseudo pilule miracle sans oser nous dire les effets indésirables extrêmement lourds qui sont liés au sevrage des benzodiazépines = Léxomil et autres poisons du même style. C'est juste une honte je le dis haut et fort, nous les patients les malades, insomniaques etc.... sommes des victimes. Oui victimes d'un système basé sur les grandes firmes pharmaceutiques à la solde des médecins je trouve qu'il s'agit d'une organisation sans scrupules basée sur la rentabilité au détriment de notre santé. Alors j'ai commencé à parcourir le net, pour savoir comment faire mais surtout comment le faire bien. Et j'ai trouvé, des gens bien plus intoxiqué que moi qui suis au final une "petite joueuse" avec ma mini dose qu'un quart le soir. Mais surtout j'ai fini par trouvé comment il fallait procéder afin de se sevrer sans trop de dommages et de désagréments physiques et morales/mentales.

Il faut juste être patiente en fait. Il faut soustraire 10% rien de plus rien de moins à raison de tous les 15 jours à votre dose. Les 15 jours plus tard de nouveau vous otez 10% et ainsi de suite vous avancerez jusqu'à annulation et totale suppression de votre satané benzo. Il faut le temps il le faut pour ne pas mettre son corps en souffrance. Alors je me suis promis de le faire, j'y suis motivée, je me lance dedans dès mon retour de vacances. Pas question de partir stressée, je veux le faire bien ! Je veux gagner et pouvoir dire " j'ai réussi" et ainsi pouvoir en parler ; bien sur je ne prends qu'une dose infime au regard des gens croisés sur le net j'en conviens, mais tout de même je le fais depuis 20 ans, je veux cesser je vais le faire !

Mon conseil final sera : " ne cédez pas à la facilité apparente, il est vrai qu'avaler une petite pilule semble tellement anodin au final.... ça c'est quand on n'est pas suffisamment informés sur les risques et la dépendance à de telles substances qu'on se le dit....mais derrière la p'tite pilule se cache un monstre qui vous tient et vous colle pire qu'une tique ! Osez dire NON à vos médecins, acceptez les moments difficiles plutot que de prendre ces saloperies. Optez pour des médecines douces acupuncture homéopathie etc... ne faites donc pas l'erreur d'en prendre ne serait-ce que quelques jours car il sera trop tard et vous aurez mis le doigt dans l'engrenage. Si c'était à refaire et sachant ce que je sais j'aurai défendu cette cause depuis longtemps ! Les benzo ne sont rien d'autre que du poison sur ordonnance.

Kaity le 22 avril 2015.



22/04/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres